Présentation

Rodolphe, un passeur entre les cultures
et les époques

Ce musical, neuchâtelois et universel, parle d’amour, de guerre et de création. Il en parle avec les mots d’hier et ceux d’aujourd’hui, la musique d’hier (Moyen Âge, classique) et celle d’aujourd’hui (comédie musicale, pop, hip-hop), qui fusionnent en un style métissé et novateur.

Il raconte l’histoire de Rodolphe, le premier Minnesänger (troubadour de langue allemande), un passeur entre les cultures du 12e siècle. Il raconte
l’invention d’une langue et d’une musique, les massacres politiques et religieux, le combat de ceux qui aiment l’autre tel qu’il est. Il chante avant tout les éternels amants, souvent malheureux, qu’ils vivent le deuil, un amour sans retour ou l’incapacité à se donner à l’amour.

Voici un musical, œuvre en vers chantés qui raconte la naissance, près de mille ans auparavant, d’œuvres en vers chantés. Voici une histoire du Moyen Age pour aujourd’hui, conçue par deux créateurs neuchâtelois, Alexandre Traube et David Charles (Hæberli), avec ses combats de cape et d’épée mis en scène par Élie Chouraqui (musical « Les Dix Commandements ») et ses décors qui font rêver, dessinés par John Howe, l’illustrateur du Seigneur des Anneaux. Voici une histoire dont les thèmes sont ceux de toujours et répondent à des questionnements actuels : multiculturalité, familles recomposées, métissages, sans jamais perdre de vue son sujet principal, l’amour et les mots nouveaux pour le dire, selon le chant final : « Une langue nouvelle, une langue de toujours, la langue de l’amour. »